Une intéressante émission diffusée la semaine dernière sur France Culture.

« Au panthéon des instruments de musique mythiques, les violons Stradivarius arrivent facilement en tête. Près des trois quart du millier de violons fabriqués entre la fin du 17e et le début du 18e siècle dans l’atelier d’Antonio Stradivari à Cremona, en Italie, existent encore aujourd’hui. Une longévité en rapport avec celle du luthier, mort à 93 ans après avoir eu pas moins de onze enfants… Aujourd’hui, un Stradivarius peut être vendu, lors des mises aux enchères, jusqu’à 11 millions d’euros, prix atteint en juin 2011 lors de la vente de l’exemplaire baptisé Lady Blunt. Depuis trois siècles, les spécialistes des instruments de musique s’évertuent à découvrir le secret des Stradivarius pouvant expliquer leur exceptionnelle qualité. Ce secret se cache-t-il dans le vernis, le bois, la géométrie ?

Pour répondre à des questions de ce type, les experts du monde entier procèdent à de véritables enquêtes dignes de celles de la police scientifique. Les instruments de mesure les plus modernes sont utilisés pour ausculter les instruments anciens et en analyser d’infimes échantillons. Ce travail, très pointu, conduit à des découvertes surprenantes sur les techniques utilisées, au cours du temps, par les luthiers. Il reconstitue une histoire des instruments qui croise celle de la musique elle-même et exhume des sons perdus comme ceux qu’entendaient Beethoven sur les pianos de son époque. Des sonorités très différentes de celles des pianos d’aujourd’hui. En perçant certains secrets, les scientifiques peuvent aussi détruire certains mythes, comme nous allons le voir… avec Stradivarius.

Comment procèdent les experts pour retrouver aujourd’hui les secrets de fabrication d’instruments datant de plusieurs siècles ?

La restauration des pianos ou violons peut-elle leur redonner vie, c’est-à-dire permettre d’en jouer à nouveau ?

Lorsque cela n’est pas possible, la réalisation de facsimilés fidèles nous permet-elle d’accéder aux sonorités originales des instruments d’époque ?

Quelle est la contribution du travail des experts scientifiques à l’histoire de la musique ? Enfin, la qualité des Stradivarius justifie-t-elle vraiment leur valeur de plusieurs millions d’euros ? »

A ré-écouter en podcast, ici.