CD646

Originaire d’Amsterdam et ayant fait carrière en Allemagne, Johann Schenck réunit les influences des violistes anglais et de Marin Marais. Chacun de ses recueils possède sa caractéristique propre. Le recueil Le Nymphe di Rheno réunit une douzaine de sonates pour deux basses de viole, sans basse chiffrée. Schenck fait appel ici à la forme des sonates italiennes, qu’il s’agisse de la forme des sonates d’église ou de celle des sonates de chambre avec leurs mouvements de danse. Mais la France n’est pas loin non plus, avec les rondeaux, menuets et surtout la monumentale Chaconne de la sonate en sol majeur.

Ce disque est également passionnant par la confrontation des artistes. Faut-il encore présenter Wieland Kuijken, l’un des pionniers de la redécouverte de la viole de gambe, le maître de dizaines de musiciens, et non des moindres. François Joubert-Caillet appartient à la nouvelle génération. Disciple de Paolo Pandolfo, il fait partie de très nombreux ensembles, dont la Cappella Mediterranea et Clematis, ensembles dirigés par Leonardo Garcia Alarcon. Ce disque a été enregistré en toute convivialité dans la superbe église romane Notre-Dame de Centeilles dans le Minervois.

François Joubert-Caillet entreprend une collaboration régulière avec Ricercar, non seulement comme soliste, mais aussi avec son ensemble de violes L’Achéron, dont le premier disque sera enregistré en août 2013.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Born in Amsterdam and based in Germany, Johannes Schenk blended the musical influences of the English viol school and of Marin Marais. Each volume of his works has its own individual character: the volume entitled Le Nymphe di Rheno contains twelve sonatas for two bass viols without figured bass. Schenk here makes use of the Italian sonata form, as he does in the church sonatas as well as the chamber sonatas with their dance movements. French influences can also be felt in the various rondeaux and minuets and above all in the monumental Chaconne of the Sonata in G major.Two splendid musicians here meet face to face. Wieland Kuijken, one of the pioneers of the viola da gamba revival and the teacher of dozens of today’s most talented musicians, needs no further introduction. François Joubert-Caillet belongs to the new generation: a pupil of Paolo Pandolfo, he performs with many ensembles including Leonardo Garcia Alarcon’s Cappella Mediterranea and Clematis. This CD was recorded in the wonderful atmosphere of the superb Romanesque church of Notre-Dame de Centeilles in the Minervois region of France. 

François Joubert-Caillet is now embarking upon projects in collaboration with Ricercar not only as a soloist but also together with his viol ensemble L’Achéron; the ensemble’s first CD will be recorded in August 2013.

Click here for more information.