New Facsimile: François Couperin | Concerts Royaux & Nouveaux Concerts (1722 & 1724)

« Les pièces qui suivent sont d’une autre espèce que celles que j’ai données jusqu’à présent. Elles conviennent non seulement au clavecin, mais aussi au violon, à la flûte, au hautbois, à la viole et au basson. Je les avais faites pour les petits concerts de chambre où Louis quatorze me faisait venir presque tous les dimanches de l’année. […] Si elles sont autant du goût du public, qu’elles ont été approuvées du feu-Roy, j’en ai suffisamment pour en donner dans la suite quelques volumes complets. Je les ai rangées par tons, et leur ai conservé pour titre sous lequel elles étaient connues à la cour en 1714 et 1715. » (Préface aux Concerts Royaux)

Published in 1722 as a supplement to the third book of harpsichord pieces, the Concerts Royaux (Royal Concerts) were written for a mixed ensemble of strings and woodwinds, playing together or in alternation; like other French composers of the time, François Couperin (1668-1733) left the instrumentation to the musicians’ discretion. When performing them at Versailles for the court, Couperin played the harpsichord and was accompanied by violinist François Duval (a member of the Vingt-quatre Violons du Roy), oboist Philidor (André Danican, known as Philidor “the elder” or his son Anne, both of whom were close to the King), bassoonist Pierre Dubois, and gambist Hilaire Verloge, nicknamed “Alarius.”

https://www.analekta.com/en/albums/beausejour-remillard-couperin-concerts-royaux/

Publiés en 1722 en appendice au troisième Livre de pièces de clavecin, les Concerts royaux ont été conçus pour ensemble mixte, les cordes et les bois y jouant ensemble ou à tour de rôle, François Couperin (1668-1733), comme d’autres compositeurs français de l’époque, laisse l’instrumentation à la discrétion des interprètes. Lors des représentations données à Versailles pour la cour, Couperin tenait la partie du clavecin, entouré du violoniste François Duval (membre des Vingt-quatre Violons du Roy), du hautboïste Philidor (André Danican, dit Philidor l’aîné, ou son fils, Anne, tous deux proches du roi), du bassoniste Pierre Dubois et du gambiste Hilaire Verloge, surnommé Alarius.

https://www.analekta.com/albums/beausejour-remillard-couperin-concerts-royaux/

Listen to the music | Ecouter la musique :

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.